COMPTE RENDU CHSCT DU 15/04/2019

CARDIOLOGIE 

Le nombre de lits de ce service est passé de 16 à 12 du fait d’un manque de personnel médical.
Actuellement, une absence non remplacée sur le grade AS entraine des difficultés de fonctionnement, le directeur des soins nous a assurés que ce n’était qu’occasionnel.
Nous avons souligné que la charge de travail, notamment en surveillance n’avait pas diminué et que l’infirmière se retrouve régulièrement seule avant 9 heures et après 17 heures.
La CGT sera vigilante à ce que la nouvelle organisation qui doit être proposée au recrutement de nouveaux médecins, permette aux agents de travailler en sécurité et de dispenser des soins de qualité comme ils, elles le réclament.
La CGT a insisté pour que la direction demande à l’encadrement de veiller à l’application strict de la réglementation du temps de travail.

SÉCURITÉ ET SURETÉ

Le responsable de la sécurité nous a assuré que l’agent de sécurité en poste à Capou resterait sur site et n’aurait pas à s’occuper des structures extérieures.

Enfin la convention Police/Hôpital/Justice serait signée en juin selon la direction. Elle vise à formaliser les procédures, les interventions des uns et des autres en cas de violence verbale et/ou physique.

Elle associerait la gendarmerie et la police municipale.

Un dispositif de vidéo surveillance de 7 caméras est en attente de devis malgré plusieurs rappels du responsable.

Tous les boutons d’appel d’urgence sont reliés au service de sécurité.

BILAN A 6 MOIS DU BIONETTOYAGE

Une délégation des personnels du bionettoyage est venue exprimer le mal être de ce service :

  • Devenir de leurs postes,
  • Positionnement dans le soin du fait d’un encadrement non soignant
  • Changements de services ou d’horaires plusieurs fois dans la semaine,
  • Obligation d’interrompre son travail pour pallier des demandes dans d’autres services,
  • Réalisation de tâches dévolues au privé et non effectuées par lui,
  • Remplacement dans des services spécifiques et accomplissement de tâches pour lesquelles elles ne sont pas formées. Le directeur de la DATL et leur encadrement supérieur se sont engagés à étudier les solutions qu’ils pourraient apporter aux difficultés qu’elles affrontent au quotidien.

La CGT a dénoncé l’ultra polyvalence traduite par les plannings car cela entraine une instabilité dans les horaires et les équipes.

Le directeur de la DATL s’est aussi engagé à ne pas aller plus loin dans l’externalisation du bionettoyage et à ne pas faire la promotion de la polyvalence.

Nous rappellerons ces engagements à son souvenir si cela s’avérait nécessaire !

Les procédures d’appel à la société privée seront rappelées aux cadres de proximité. Nous avons régulièrement fait remonter les manquements au niveau de la prestation de nettoyage du privé. Le directeur nous a informés que deux heures de plus avaient été affectées au service de radiologie.

Nous sommes loin du compte on sera quand même passés de 14 heures à 4 heures pour ce service, et ce n’est pas un cas isolé !

Nous sommes conscients des difficultés des salariés du privé à qui on demande de faire beaucoup en peu de temps.

Concernant l’UHCD, un point sera fait avec la direction pour évaluer les besoins de ce service en bionettoyage.

La CGT a tenu à rappeler à la direction que ces besoins avaient déjà été évalués par l’encadrement soignant, pourquoi faire une autre étude alors que les effectifs demandés n’ont même pas été accordés ?

Serait-ce une stratégie pour revoir à la baisse les moyens humains affectés à ce service ?

PROCÉDURE D’APPEL DES AMBULANCIERS EXTÉRIEURS

Du fait de la réglementation, l’hôpital a mis en place une nouvelle organisation d’appels aux ambulanciers extérieurs, ce qui met en difficulté les services de soins et la DATL.

Des réunions avec la délégation territoriale de l’ARS sont en cours et un logiciel existerait pour planifier les courses en fonction des besoins des services.

La mise en actes de cette organisation entraine des frais supplémentaires à l’hôpital : appels plus fréquents aux sociétés extérieures.
De ce fait, la direction étudierait la possibilité d’étendre les plages d’intervention des ambulances externes avec embauche.

Dans tous les services les agents sont confrontés au manque de remplacements, aux effectifs insuffisants pour pouvoir prendre soin des patients, aux périodes de congés de plus en plus réduite au matériel défectueux, aux jours dûs.

Dans de nombreux hôpitaux des mouvements de grève ont lieu, certains ont obtenu satisfaction de leurs revendications.

A l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, les agents des Urgences sont en grève pour dénoncer la situation critique de leurs services et exiger des moyens à la hauteur des besoins.

Comme tous les salariés, les hospitaliers ont de multiples raisons de réagir face aux projets du gouvernement qui ont pour unique but de détruire le service public de santé et spolier les agents de leurs droits.

FAITES VOUS ENTENDRE !

2 rassemblements auront lieu au mois de mai :

1er mai : rassemblement interprofessionnel et intersyndical,

9 mai : Grève et rassemblement intersyndical pour la défense de la Fonction Publique.

Les modalités de ces journées ne sont pas encore définies. Nous les communiquerons ultérieurement.

Lien Permanent pour cet article : http://cgtchmontauban.info/compte-rendu-chsct-du-15-04-2019/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte