Service public : on ferme ! Commerce : ouvert le dimanche

Quel été inquiétant ! Alors que les fermetures de services dans les hôpitaux se multiplient y compris les urgences (de façon partielle ou totale) comme à Firminy à Dreux à Saint-Vallier ou à Valognes, au même moment la loi Macron est promulguée, autorisant l’ouverture des commerces le dimanche au mépris du droit au repos dominical.

 

Vers quelle société allons-nous ? La civilisation «supermarché» prendra-t-elle le pas sur le droit à la santé ?

 

Dans notre établissement l’été a démarré par la fermeture du service du Postcure de psychiatrie. Malgré cela, par manque de personnel, c’est toute la psychiatrie qui s’est trouvée en difficulté pour fonctionner.

À la régulation, des permanenciers ont dû effectuer des semaines de 60 heures pour pallier le manque d’effectifs.

La Neurologie et la Médecine Interne ont dû fonctionner en situation dégradée. Malgré des périodes de congés restreintes, les effectifs de personnels soignants ont été réduits de façon préoccupante, rendant insupportables les conditions de travail.

 

Où est la qualité des soins ? Où sont les droits des personnels ?

 

Les restrictions budgétaires pèsent lourdement sur nos établissements qui sont de plus en plus nombreux à connaître des situations de déficit insoutenables.

 

Pour faire face à cela les directions restreignent le service public rendu à la population. Dans notre établissement elle tarde toujours à mettre en place une astreinte I.R.M. pour la prise en charge des AVC ischémiques, le maintien de la dermatologie est en suspens. Mais elle s’en prend avant tout au personnel : tentative de remise en cause des RTT, suppressions d’emplois ou maintien dans la précarité des agents en CDD sans perspective de devenir un jour des agents hospitaliers titulaires.

 

Vers quelle société allons-nous si les générations qui nous suivent risquent fort de vivre moins bien que la nôtre ?

 

Des résistances s’organisent :

  • A Moissac la mobilisation des personnels et de la population à empêché le projet de fermeture de la chirurgie.
  • Le 25 juin nous étions nombreux à manifester notre colère contre cette politique d’austérité qui ne peut mener à rien d’autre qu’à davantage d’austérité.
  • Durant l’été, alertées par les personnels, les organisations syndicales ont imposé des réunions avec la direction.

 

Cette rentrée doit se situer sous le signe de l’action de l’ensemble du monde du travail. Des actions sont d’ores et déjà programmées.

Le 8 Octobre peut déjà figurer sur nos agendas

 

Vers quelle société irions-nous si nous laissions faire ?

hpst_dessin

Print Friendly, PDF & Email

Lien Permanent pour cet article : http://cgtchmontauban.info/service-public-on-ferme-commerce-ouvert-le-dimanche/

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares