Compte rendu CHSCT du 28.01.2019

Suite aux dernières élections professionnelles nous avons procédé à l’élection du secrétaire du CHSCT : Manuelita Vintar a été élue à l’unanimité.

CHAUD ! CHAUD ! EN CUISINES ! ALLO CHEF !?!?

De nombreux agents du service de restauration sont venus exprimer leur désarroi et leur indignation face à une réorganisation qu’on leur a présentée comme simplifiée pour leur faire passer la pilule de la suppression de 6 temps pleins.

Or à ce jour, aucune réorganisation à l’horizon alors que les suppressions de postes, elles, ont été effectives immédiatement ! Nous vous laissons imaginer à quel point ces agents se sentent floués, à juste titre, et donc se retrouvent en grande difficulté.

En plus de cela nous apprenons que :

  • Le logiciel Sodexo est incompatible avec celui de l’hôpital,
  • Un essai de correction a entrainé l’effacement complet du paramétrage des menus sur le logiciel de l’hôpital, soit des mois de travail de l’encadrement et des diététiciennes disparus !
  • L’absence de stock est alarmante (24h de stock) : pas de marge en cas de force majeure (plan blanc) ….

Ceci est la résultante d’un projet d’externalisation « approximatif » dont le seul but est de supprimer des postes.

La CGT soutient les revendications des personnels des cuisines.

Le CHSCT doit mener une enquête sur ce service.

GROUPES DE TRAVAIL :

La direction a proposé au CHSCT d’intervenir sur différents groupes de travail :

  • CLACT (Contrat local d’amélioration des conditions de travail),
  • RPS (Risques Psycho-sociaux),
  • Cellule mobilité (Possibilité offerte aux agents de changer d’affectation en cours de carrière).

Sur des sujets concernant ces groupes de travail, vous pouvez nous contacter.

NOUVEL HÔPITAL POINT D’ÉTAPE HORIZON 2025/2026 :

Le projet n’est pas encore abouti car il ne peut être l’émanation des seuls besoins de l’hôpital de Montauban selon l’ARS, qui exige une ouverture du projet aussi bien au privé qu’à un éventuel regroupement public… tout le monde comprendra aisément ce que cela induira au niveau du territoire …

Une seule certitude, ce nouvel hôpital sera obligatoirement sur un autre site.

PROJET UNITÉ DE MÉDECINE AMBULATOIRE (UMA) :

La direction nous a informés qu’un travail était entamé sur le parcours patient avec les médecins.

Ce service devrait accueillir 10 places d’oncologie, et 10 places pour les autres spécialités médicales (rhumatologie, neurologie, pneumologie, douleur, gériatrie, dermato, diabéto). Pour ce qui est des affectations, une bourse à l’emploi avait été lancée il y a un an. Les recrutements sont faits.

PROJET PLATEFORME 3 S :

Il s’agit de regrouper sur un même lieu une plateforme composée du 15 (SAMU), du 18 (pompiers), du 115 (Samu social), du 3966 (permanence des soins) et du 112 (numéro urgence européen).

Le but final de la direction est d’arriver à la polyvalence de tous ces personnels. La formation suffira-t-elle ?

En attendant, aucune amélioration n’est apportée aux conditions de travail des permanencier(e)s de la régulation ! Que fait-on ? Ces agents sont épuisés, reviennent constamment sur repos, accumulent les heures dues. On attend qu’il y ait un drame pour agir ????

STANDARD :

Un planning nous a été présenté par l’encadrement.

Il permettra enfin aux agents de se projeter sur un déroulé annuel. Les agents ayant réservé un bon accueil à celui-ci, le CHSCT a voté un essai jusqu’en septembre.

UHCD : EXTENSION ET DÉMÉNAGEMENT :

L’UHCD somatique doit déménager au deuxième étage du SSR ce qui permettra d’augmenter la capacité d’accueil de l’UHCD psychiatrique. Nous saluons l’extension de ce service que nous avons appelé de nos vœux, l’expertise sur le CREF (Contrat de Retour à l’Équilibre Financier) ayant mis en évidence son sous dimensionnement. Cependant nous déplorons que le planning qui nous a été présenté par l’encadrement fasse état d’un effectif certes budgété mais dont les fonds n’ont pas été débloqués par l’ARS.

Le CHSCT s’est prononcé contre l’ouverture de ce service tant que les effectifs nécessaires n’étaient pas présents réellement.

La direction affirme que les emplois supplémentaires liés à ce déménagement seront financés par l’activité. En attendant il faudra bien des recrutements et non des redéploiements.

La CGT a réclamé que plus de moyens en effectifs soient octroyés aux services en interaction avec l’UHCD : brancardage, courses, bionettoyage, services techniques.

ASSISTANTES SOCIALES : EFFECTIF INSUFFISANT :

Nous avons saisi la direction des conditions de travail particulièrement préoccupantes de ces agents.

La DRH attribue le mal être professionnel vécu par ces agents à un manque de clarification de leurs missions notamment en psychiatrie. Certes …

Nous avons quand même rappelé à la Direction que la situation de sous-effectif qui les conduisait à être affectées de façon aléatoire dans des services différents, entrainait une perte de sens de leur métier.

En effet elles ne sont plus en capacité d’assurer le suivi des dossiers. Ce qui compromet l’efficacité des prises en charge sociales nombreuses et de plus en plus compliquées.

La DRH reconnait qu’il faudrait une revalorisation du travail de l’assistant(e) social(e) en milieu hospitalier. Elle affirme rechercher activement des remplaçants pour les postes vacants, ouverture à tous y compris par voie de mutation.

De plus la DRH nous a informés qu’elle accédait à la demande des représentants du personnel et que ces agents bénéficieraient de la répartition du reliquat de la prime.

PÉDIATRIE : POSTE J IDE PÉRIODE HIVERNALE : 

L’encadrement supérieur nous a informés que la défection de plusieurs intérimaires et la concurrence du CHU avaient rendu caducs les remplacements escomptés. Nous ne pouvons pas comprendre qu’aucune autre solution que celle de conduire à l’épuisement les personnels présents n’ait été trouvée !

L’encadrement supérieur nous a assuré que ce problème d’effectif n’avait en rien impacté le volume des heures dues des agents.

Un travail sera effectué sur le poste de l’hôpital de jour par l’encadrement et les agents. La nouvelle organisation qui en sortira nous sera présentée ultérieurement.

KINÉSITHÉRAPEUTES :

Nous avons déploré que les postes vacants n’aient pas été remplacés, ce qui déstructure le travail des kinés et lui enlève tout son sens : absence de suivi.

La DRH nous a assuré qu’elle recherchait activement des kinés et qu’il n’était pas question de les remplacer par des STAPS. Pour elle c’est une solution palliative en l’absence de candidature. On se demande bien pourquoi il n’y en a pas ?!! Serait-ce un manque d’attractivité de l’hôpital ?

Nous avons insisté sur le fait que cela ne solutionnerait rien étant donné que ces professions ont des domaines d’intervention bien différents. Nous avons aussi abordé le problème des prescriptions : absentes, inadaptées, pas actualisées…

Un travail sera fait avec les kinés selon l’encadrement sur la temporalité des prescriptions.

HAD SOMATIQUE :

Les agents de ce service sont plongés dans l’incertitude quant à leur avenir professionnel depuis le départ d’un des deux médecins intervenant sur la structure.

Qui prescrit en l’absence du seul médecin présent ?

Le directeur nous a informés qu’un travail était en cours sur une nouvelle organisation de l’HAD et qu’il ne procéderait qu’après à la publication du poste médical.

Nous avons relayé la demande des agents de l’attribution de tablettes, celle-ci sera transmise au directeur de la logistique.

BIO – NETTOYAGE :

Nous n’avons plus de vision sur les effectifs et leur affectation, nous avons demander d’avoir une visibilité sur ces données. L’encadrement doit nous fournir des documents tant sur la psychiatrie, que sur le MCO ou le SSR.

Nous avons abordé le problème du bionettoyage sur le service de rythmologie qui de par son fonctionnement demande une flexibilité des agents.

Suite à notre demande de présentation des bilans préconisés par l’expertise, la DRH nous présentera le bilan de la phase initiée en 2018.

POUR NOS SALAIRES

POUR FAIRE VALOIR NOS DROITS

TROP SOUVENT PIÉTINÉS

SOYONS NOMBREUX 

MARDI 5 FÉVRIER À L’ARS À PARTIR DE 9H. 

PUIS DEVANT LE MEDEF À PARTIR DE 11 H 

ENSEMBLE NOUS SERONS PLUS FORTS !!!

 

Lien Permanent pour cet article : https://cgtchmontauban.info/compte-rendu-chsct-du-28-01-2019/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte