Compte rendu CTE du 20/11/2019 Budgets en baisse : continuons le combat !

Lors de cette instance nous avons examiné le budget prévisionnel de 2020 soit l’Etat Prévisionnel des Recettes et des Dépenses (EPRD) de 2020.

Sans surprises, la direction propose 1,15 millions d’euros d’économies sur le budget des personnels non médicaux. C’est consternant !

Cela se traduirait notamment par la suppression ou le non remplacement de départs à la retraite de 2 cadres, et de 2,5 postes sur les secrétariats médicaux.

Devant notre désaccord concernant les secrétariats médicaux, que nous savons déjà en difficulté sur les effectifs, la direction répond que le métier va évoluer par l’utilisation d’autres techniques (prises de rdv par internet, dictée vocale…par exemple).

La CGT a demandé les traces de ces évolutions dans les autres lignes de budgets : il n’y en a pas. Comme à son habitude la direction supprime des postes et ensuite ce sont les agents qui vont chercher à s’adapter pour pallier le sous-effectif organisationnel aux dépens de leur santé.

Le directeur des soins justifie la suppression de 2 postes de cadres car il existerait dans l’hôpital des cadres qui n’auraient que 8 agents sous leur responsabilité. Rien n’est dit sur ceux qui assument la responsabilité de plusieurs services avec des effectifs importants.

La direction appuie en disant qu’un cadre doit avoir minimum 30 agents sous sa responsabilité. Nous ne sommes pas rentrés dans le débat sur la vision du rôle de l’encadrement par la direction des soins.

Les moyens de remplacement dont l’intérim doivent aussi baisser, soit 670 000 euros d’économie.

Le cynisme atteint son maximum, quand suite à nos questions, la direction explique qu’elle compte faire des économies grâce aux reclassements des agents (AS en adjoint administratif par exemple). La plupart du temps ces agents sont « cassés » par les mauvaises conditions de travail, et on les récompense en leur supprimant prime et service actif pour la retraite !

Concernant la prévention primaire (La prévention primaire est définie comme l’ensemble des actes destinés à diminuer l’incidence d’une maladie, donc à réduire l’apparition des nouveaux cas ou à en retarder l’âge de début) (OMS, 1948)) dans l’établissement, la CGT a demandé s’il y avait une ligne de budget prévue. La réponse est claire : la politique de l’établissement n’intègre par ce type de prévention.  La direction tente de se justifier en faisant état d’aides ponctuelles et d’un service de santé au travail qui ne peut rien faire s’il n’y a pas de prévention primaire également.

Au sujet de l’EPRD 2019, sur le document qui nous était présenté ce jour, nous avons eu la confirmation que l’externalisation des cuisines pour l’instant coûte de l’argent, seule l’économie de personnel a été effective. Il en est de même pour le budget du nettoyage.

Les faits donnent raison aux nombreux agents et aux organisations syndicales qui se sont mobilisés contre la mise en place de ces privatisations. On peut toujours revenir en arrière.

Alors que notre hôpital présente un déficit de près de 6 millions d’euros, cette année, la ministre vient d’annoncer une aide de 1,5 milliard sur 3 ans soit 300 millions en 2020…alors qu’en 2019 l’Etat a fait cadeau de 100 milliards aux entreprises privées, notamment aux cliniques, par le biais du CICE.

Le gouvernement commence à réagir devant la mobilisation des hospitaliers, continuons à agir, le compte n’y est pas.

Suite à l’AG des personnels à l’initiative    du Collectif Inter Hôpitaux et des Organisations Syndicales de l’Hôpital du 21 novembre, des actions sont prévues :

  • Distribution de tracts sur le marché samedi 30 novembre, venez nombreux en blanc.
  • Réunion publique sur la Santé dans la semaine du 9 au 13 décembre. La date sera communiquée plus tard.
  • Mobilisation prévue le 17 décembre.

Lien Permanent pour cet article : https://cgtchmontauban.info/compte-rendu-cte-du-20-11-2019-budgets-en-baisse-continuons-le-combat/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte